"Chumreap" sour à vous tous et bonne année!!

à méditer : "les meilleurs blogs, c'est comme les meilleures ONG, à un moment, ils doivent s'effacer du devant de la scène"... je crois que le mien frôle la perfection.  Revenons-en plutôt sur ce qui c'est passé depuis mon dernier message, c'est-à-dire depuis Noël et mon séjour en Inde.  Joie de retrouver Dévi, la directrice, tous les enfants et d'y retrouver Vincent, Quentin, Valentine et notre copine Anne. Je suis également retournée voir soeur Jonathan de Mère Teresa. Très émouvant de revoir les petits. Une petite fête avait lieu le lendemain, Vincent m'a accompagnée. 

Nous optons pour un rythme cool et  restons sur Pondichery pour profiter au maximum de chacun et jouir du ballet des rickshaws accompagné par l'orchestre des klaxons : Quentin hallucine régulièrement sur la conduite indienne... Quant à Valentine, elle est prise en charge dès son arrivée par les plus grandes de l'orphelinat et ne songe plus qu'à son prochain séjour... Bien entendu, plaisir de retrouver la cuisine indienne même si je n'ai point boudé le délicieux foie gras que môman a fait et les provisions apportées par mes compatriotes... encore un grand merci à tous!   Le soir de Noël, nous partons à la messe à 23H30 qui fini vers 1 heure du matin. (étant donné que c'était le lendemain de notre arrivée, j'ai eu du mal à rester éveillée!...) Les plus jeunes n'y sont pas mais on les réveille pour participer à la petite fête et ouvrir leurs cadeaux. Le hic, c'est qu'à la sortie de l'église, le fameux bus Air France refuse catégoriquement de démarrer malgré les efforts du chauffeur et des plus grands pour relancer le moteur encrassé. Nous tentons de le poussser... en vain. Finalement, il y aura plusieurs aller-retour avec la petite fourgonnette. Il est plus de 2h00 du matin lorsque nous arrivons enfin à l'orphelinat où nous attendent, sages comme des images, les pauvres petits! La fête commence par des danses traditionnelles du sud préparées par quelques filles. Puis, c'est le moment tant attendu : l'ouverture des cadeaux. Anne, Vincent et Valentine ont mis dans le coup plusieurs de leurs amis et copines qui ont fait des cadeaux pour tout le monde!! C'était vraiment adorable et tous ont été très touchés. Un grand bravo à tous ceux qui ont participé. Le temps, comme à son habitude,  passe très, trop vite. Nous  regagnons Chennai le 31 au soir après quelques hésitations. Le calcul est le suivant : Inde+soir du réveillon+prendre la route à 3h00 du matin le 1er = "on va partir le 31!!".  A notre arrivée, nous tentons d'organiser notre soirée de la Saint-Sylvestre. Notre essai, vous allez le voir, sera loin d'être transformé! L'hotel propose bien une soirée mais cela ne nous paraît pas assez bollywood. Nous décidons, pour l'heure (il est déjà au moins 18h00!) d'aller déboucher une bouteille de champagne dans la chambre d'hotel. Ce breuvage, selon les scientifiques, devrait nous permettre d'imaginer de nouvelles possibilités afin d'égayer au mieux ce changement d'année. En effet, très vite, les idées ne tardent pas à germer dans notre cerveau : nous commençons  pas faire un petit supermarché pour faire nos derniers achats. Ensuite, nous gagnons la plage et là, nous nous offrons  un  tour de manège manuel que font tourner à fond 2 jeunes indiens musclés... Rassurez-vous, Vincent n'est pas monté dessus!  Pour rester dans cette ambiance de folie, nous partons dans un centre commercial ( idée de génie d'Anne, sûr que c'est elle qui a bu le plus!). Puis... je n'ose vous l'écrire... dîner chez Mac Do ( à créditer je crois une nouvelle fois à Anne, cette fois il est vrai, encouragée par nos deux ados). Nous n'avons rien trouvé de mieux car, avec tout cette frénésie, nous n'avons pas vu passer l'heure et pas de restos dans les environs...  c'est au-dessus de mes forces, je vais déguster un plat indien dans le même centre commercial et nous mangeons ensemble sur le toit-terrasse. Nous rentrons ensuite tranquillement vers notre hotel. Il est 23h00...Les différents bars du restaurant proposant des soirées spéciales nous refusent catégoriquement l'accès juste pour boire une bière!! Nous parvenons quand même à nous en procurer et allons dans la chambre la déguster! Là, commencent ou plutôt s'intensifient les récréminations de nos deux ados qui pensent à leurs copains de Nantes qui font la fête!!...  A minuit 15 , je suis couchée! Nous nous séparons le lendemain matin, prenant trois avions différents. Je fais une halte à Delhi puis à Bangkok. Mon voyage initiatique commencé l'an dernier se poursuit avec une nouvelle épreuve : le dernier avion est un coucou à hélices avec un gros palmier dessiné dessus. Vous imaginez mon état en montant dans cet engin. Mon voisin me rassure immédiatement en me confiant qu'il n'avait pas vu de tels engins depuis 40 ans!! Je manque de lui en coller une mais finalement pas une seule secousse et le voyage se passe merveilleusement bien.  Une nouvelle peur de vaincue. Je suis heureuse de revoir Phnom Penh où les températures ont bien baissé. Dès le lendemain, je reprends le chemin de l'école pour retrouver mes  Srey Touch, Sry Kher, Srey Naeth, Srey Nith, Srey Mao, Srey No, Srey Leak... qui, elles, n'ont pas eu de vacances!! Elles veulent absolument voir des photos d'Inde et bien entendu je leur montre un clip vidéo complètement kitsh... elles adorent!

Début février a eu lieu l'incinération du roi Norodom Sihanouk, nous avons eu 4 jours. Ils ont construit un grand édifice éphémère pour la cérémonie. Il fallait être à Phnom Penh le 1er février pour assister à toute la procession mais j'ai finalement décidé de profiter de ce long week-end pour partir. Bon, c'est dommage certes mais j'ai du coup suivi dès que je pouvais à la télé. Je suis donc partie dans une superbe région au nord de Phnom Penh : Kampang Cham et plus au Nord, Kratié, en prenant une route-piste le long du Mékong. Traversée de villages, farniente, visites de plusieurs pagodes et tour en bateau pour aller voir les dauphins d'Irrawady. Super week-end.

Il y a eu aussi le nouvel an chinois. le 10 férvrier. J'ai pu voir un spectacle traditionnel dans la rue... très chouette. Je vais mettre quelques photos.

Mi-février, mes cop du lundi, Marylène et Jean-Claude, sont venus chez moi pour me serrer la pince. J'avais pile 6 jours off donc nous sommes partis ensemble sur la côte. Eux aussi m'ont apporté des victuailles, de bons caramels, des galettes bretonnes, du vin, du chocolat donné par môman et mon copain boulanger Jérôme (trop bons! merci), un calendrier personnalisé avec des photos d'Inde de l'an dernier (merci Anne!). Nous avons dégusté leur  bouteille de Champagne au bord de l'eau lors de notre séjour à l'île au lapin après un petit massage... divin! 6 jours de bohneur, il faut dire que j'avais préparé à fond leur venue!D'accord, mon aversion pour tous ces mots barbares en -tion s'est confirmée : organisation, anticipation, réservation... au final, ça donne souvent : déception!! Fidèle à moi même, j'ai choisi les mots en -é : spontanéité, curiosité,  et le tout a donné : de beaux moments d'amitié!

Projets proches : visite d'une de mes cousines, Sophie, qui vient avec une amie puis 15 jours de vacances, du 6 au 21 avril,  pour le nouvel an khmer. ce sera finalement les Philippines avec mes bidochons. J'ai hâte!

Voià pour les principales news. Je vous joins quelques photos, il ya en aura d'autres à venir dans les rochains jours et j'y rajoute un peu de soleil